Divinity – Original sin enhanced edition.

Chalut mes p’tites tentacules ! au programme aujourd’hui : Donjons, Traques-Source & Quêtes épiques!

84690967bfe04d1331cc20a4950b72a1_original.jpg

Divinity ? Qu’est-ce que c’est ?

« Divinity original sin » est ce que l’on appelle communément un RPG (Role playing games) ou Jeu de rôle. Pour vous donner une idée, on met dans cette catégorie les jeux  tels que « Fable » « Final fantasy » ou encore la licence « Elder Scrolls« . Ce type de jeu s’inspire des codes et principes des JDR papier comme « Donjon & Dragon »  « l’appel de cthulhu » ou encore « Warhammer« . On y crée son/ses personnages puis on les fait évoluer au fil de quêtes plus épiques les unes que les autres ! Divinity a été créer par Larian Studio et a été partiellement financer grâce au crowdfunding . Concernant l’histoire du jeu, nous sommes dans le monde de Rivellon et notre aventure se déroule plus d’un millénaire avant le premier opus de la série « Divine divinity » et plus de huit millénaire après « divinity : dragon commander« . Nous incarnons des Traques-Sources chargés d’exterminer toutes choses et personnes liées à la Source, une magie ancestrale autrefois bienveillante mais désormais corrompue…

Pourquoi on l’aime ?

Tout d’abord parce que ce jeu nous fait énormément penser à Donjon & Dragon! Et oui; nous profitons d’une liberté folle, aussi bien pour monter les caractéristiques de nos personnages (faire un mage en armure lourde pourquoi pas ? ) que pour nos choix d’actions et de mouvements ! Le joueur peut ainsi utiliser tous les éléments à sa disposition et multiplier des combos de sorts plus badass les uns que les autres: nous jouons deux mages (air/eau pour Kuro & terre/feu pour votre glorieuse Poulpy), s’il y a une flaque d’eau et que je lance une boule de feu un nuage de brume se créera tandis que Kuro pourra l’électrifier grâce à ses sorts de foudre de même si une flaque d’huile est présente je peux l’embraser. Les possibilités sont nombreuses et les développeurs ont fait leur maximum pour respecter les interactions environnementales. Il convient de préciser que le joueur est libre de tuer … TOUT le monde … bon c’est à vos risques et périls mais pourquoi pas si vous voulez vous mettre toute la populasse à dos, que vous vous fichez de certaines missions et que vous avez un penchant pour la solitude…

Les plus érudits d’entre vous ne pourront pas s’empêcher de penser à un autre jeu phare, tiré directement de Donjon & Dragon : Baldur’s gate ! Nous reprendrons donc le même système de monté de compétences de Donjons & Dragons aussi bien dans baldur’s Gate que dans Divinity. Pour ceux qui n’ont jamais vu de fiche perso’ de D&D en voici une :

feuille_dd3

(ATTENTION vocabulaire technique en approche ) Vous remarquerez qu’on retrouve bien les caractéristiques : Force, dextérité, constitution, intelligence et sagesse. Mais dans Divinity, le charisme rejoint la catégorie des compétences. On retrouve aussi le principe de jet de sauvegarde: lorsqu’on veut lancer un sort de contrôle (qui va affecter un état « paralysie » ou « peur » par exemple) la cible fait un teste dépendant de sa volonté ou de sa vigueur (= musculature dans Divinity) pour savoir si elle résiste ou non au sort. Pour finir parlons de la vitesse de déplacement, d’elle dépendra le nombre de mètre que vous pourrez effectuer avec un seul point d’action. Qu’est-ce qu’un point d’action me direz-vous ? C’est simple, chaque joueur, selon différentes caractéristiques s’en voit attribuer un certains nombre, toutes les actions coûtes des PA. Les combats se déroulent en tours par tours, lorsque c’est à vous de passer à l’action, vos possibilités d’actions dépendront d’eux.

Nos aventures se déroulent dans un monde médieval fantastique, vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que vous croiserez …. des DRAGONS !! et vous vous doutez bien que pour venir à bout de vos ennemis les plus coriaces ils vous faudra de l’aide ! C’est là qu’intervient le mode « coop » en local, comme en réseau. Et une fois de plus les développeurs ont bien travaillé leur sujet. Imaginez, vous jouez avec un amis, votre cousin(e), copine ou que sais-je encore, puis vous n’êtes pas d’accord sur le chemin à emprunter. Dans divinity vous pouvez « splitter » l’écran, c’est à dire, le séparer afin que vos personnages puissent être indépendant, puis fusionner les deux parties de l’écran lorsque vous vous retrouvez! Que ceux qui préfère jouer seuls se rassure, ils ont aussi pensé à vous! He oui, car nous pouvons contrôler jusqu’à 4personnages! Deux que nous créons au début du jeu et deux PNJ (personnages non joueur) de notre choix que nous recruteront au fil de nos aventures. Lors de vos aventures en coop vous pourrez aussi recruter des PNJ, et c’est celui qui héberge la partie qui décidera par quel joueur chaque personnage est contrôlé. De plus, la coopération se fait aussi dans les dialogues! Car tous les joueurs participent aux discussions, cela leur permet de gagner des « traits » (romantique ou pragmatique par exemple) qui leur donneront des bonus dans certaines compétences ! Si un désaccord se crée, alors une partie de pierre-feuille-ciseau départagera les joueurs.

On peut ajouter que le jeu à une durée de vie énorme! Par exemple, nous avons mis à peu près 40 heures pour finir le premier chapitre entièrement (quêtes secondaires comprises).

Enfin, la musique est géniale ! Elle renforce l’immersion et le côté épique du jeu. C’est l’excellent Kirill Pokrovsky qui en est le compositeur !

Les points à améliorer selon nous?

Il faudrait selon nous, retravailler le système de création de personnage et ajouter la possibilité de zoom pour mieux voir les visages. De plus, lorsqu’il nous faut choisir un portrait, étant donné qu’ils ont étaient déterminé à l’avance, il se peut que nous n’en trouvions aucun qui corresponde à notre avatar.

Enfin, il aurait peut être fallu une carte globale du monde, nous n’avons que des succession de petites carte des zones où nous nous trouvons. Il aurait été intéressant de voir comment les différentes zones étaient reliées entre elles, comment le monde était organisé.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s