Bilan du Festival Echos et Merveilles

Chalut mes p’tits tentacules ! Souvenez vous, nous vous avions fait une présentation du festival « Echos et Merveilles »! Qu’est-ce que ça a donné ? Suivez nous !

Pour les photos c’est par ICI !

festival-echos-et-merveilles

Nous ne le savions pas encore mais c’est tout une aventure qui nous attendait pour ce week-end !

C’est une fois que nous avions récupéré Delphine et Clémentine pour le co-voiturage que nous avons entamé notre voyage à dos de licorne !

C’est vers 19H45 que les portes se sont ouvertes et après avoir pris nos passes nous nous sommes installés, enfin prêts à embarquer pour le périple que nous promettait cette soirée des Merveilles !

la-soiree-des

Guilhem Desq et sa vielle à roue électrique ont ouvert la soirée. Nous avions hâte de voir ce qu’il pouvait nous présenter sur scène et nous n’avons pas été déçu, bien au contraire. L’homme aux faux airs d’Ichabod Crane (celui de la série Sleepy Hollow) nous a scotché! Kuro était à deux doigts de danser à plusieurs reprises! On nottera par ailleurs son côté ludique lorsqu’il a expliqué au public le fonctionnement de son instrument.

Lui a succédé Cécile Corbel accompagnée de son merveilleux quatuor. Ils nous ont enchantés et j’ai même lâché une petite larme (mais ça reste entre nous hein ? ;3 ). La harpiste nous a fait voyager de l’Irlande au japon en passant par la Bretagne! Leurs musiques nous ont transportées dans un rêve où s’entrelacent magie, féerie et créatures mythologiques .

C’est le Neko Light Orchestra qui a eu pour tâche de conclure cette fantastique soirée. C’est accompagné de Cosplayeurs qu’ils vont nous en mettre plein des yeux et plein les oreilles pendant près de 2h30 de purr spectacle! Ils ont fait un show magnifique comme à leur habitude !

Bilan de la première soirée

Les points forts:

  • la buvette
  • l’espace photo pour la presse (Merciii *-*)
  • la libre circulation des artistes
  • les cosplayeurs sur scène
  • l’animation photo du trône de fer
  • la bonne gestion des (rare) problèmes techniques

Les petits moins :

  • l’interdiction d’accès à la salle avec les boissons
  • la partie du Neko Light Orchestra peut être un tout petit peu longue (mais néammoins bien gérée )
  • Le temps d’attente avant l’ouverture malgrès nos passes presse

 

la-soiree-des1

Le retour de la veille nous avait réservé une petite surprise : une fuite de liquide de refroidissement (RIP joint de culasse). C’est alors dans la panique et avec grand regret que nous pensions devoir annuler notre venue à la soirée des troubadours ! Nous avons dû bien-sûr annoncer l’annulation à nos chers co-voiturés qui se sont montrés, pour la plupart, très compréhensifs!

Mais nous y sommes allés! Comment ? Grâce à notre sauveuse Sally neko venue nous secourir à dos de licorne bleu! *-*

C’est après avoir fait un tour de repérage que nous découvrons avec joie la fosse, le bar qui s’y trouve ainsi que l’espace restauration : LA TAVERNE!

Nous avons commencé par nous remplir la panse à la taverne tenue par les excellents restaurateurs du tranchoir, afin de ne pas manquer une miette de la soirée! Les assiettes à 10euro étaient bien remplies et comme d’habitude, succulentes! Nottons que le tranchoir avait prévu des assiettes chaudes, froides, et végétariennes pour ceux qui bouffent de la verdure (#monancêtregurdil !).

C’est alors que la (quasi divine) voix de Nico Neko retenti! Le show des troubadours va commencer, hop hop hop je prend la dernière bouchée du carotte cake, Kuro me rejoindra plus tard, il faut filer pour ne pas louper l’entrée en scène de Libertalia!

Les pirates ouvrent le bal et font danser l’assemblée! Ouf j’ai réussie à me faufiler au premier rang ! Ils se sont déchainés et nous ont offert un grand spectacle ! Des musiciens et chanteurs de folie, deux danseuses envoutantes, une chanteuse qui n’hésite pas à botter des culs, et un couple de pirates croisant le fer sous nos yeux ébahis ! Bref nous sommes sous le charme et voulons absolument embarquer avec eux pour d’autres aventures !

Vint ensuite le tour des compagnons du gras jambon de prendre place ! De chants en latin à chansonnette ludique pour apprendre l’alphabet aux enfants, le tout revisité à la sauce ménestrel, ils nous ont charmés! On est accro à leur style aussi bien musical que vestimentaire ! Ils en imposaient tellement qu’ils ont réussi à faire danser tout le monde, mais danser de manière bien ridicule! Enfin, comme dit frère Vik « Si tout le monde le fait, le seul qui est ridicule finalement, c’est celui qui ne le fait pas!« .

Là, c’est le moment que beaucoup attendaient: Le naheulband !!! La foule s’est enflammée (au sens figuré évidemment non mais! ). Tout le monde connaissait si bien les paroles que le groupe en semblait ému! Certains prenaient la pose pour mes photos, d’autres accueillaient gaea, cirkle, alex neko et acus vacum venus les rejoindre sur scène pour chanter et danser avec eux ! Nous avons tous passé un moment mémorable! En plus ils ont chanté « mon ancêtre gurdil » alors pour moi tout était gagné hehe!

C’est le groupe belge Acus Vacuum et leur jolie danseuse/jongleuse qui ont cloturé la partie officielle du festival! Dommage pour eux, une bonne partie du publique est partie après le Naheulband! Malgré ça, leur danseuse a mit le feu (littéralement) avec ses ensorcelantes danses pyrotechniques! Pour ne rien gacher à l’ambiance, des massues gonflables ont même virevoltées dans la foule des irréductibles! Les spectateurs l’ayant bien mérités, l’hypocras  a coulé à flot!

C’est quand nous croyions que tout était fini que l’after commença à la taverne, les musiciens des groupes le désirant pouvaient s’adonner au boeuf  ! Pour tout vous dire c’était bondé et nous n’avons pu accéder à la scène improvisée !

Nous rejoignons Sally afin de quitter les lieux mais non sans avoir préalablement discuté avec Cirkle dans la plus grande simplicitée! Et c’est bien fatigués mais avec le sourire aux lèvres et des airs merveilleux en têtes que nous arrivons chez nous !

le bilan du samedi soir

Les points forts:

  • Le repas du tranchoir abordable, délicieux et avec beaucoup de choix
  • la libre circulation des artistes
  • la retransmission audio du concert dans la taverne pour que même les plus gourmands ne manquent rien
  • la présence d’une fosse en plus des gradins pour les plus émérites

Les petits moins:

  • l’absence d’espace presse devant la scène
  • le manque de place dans la taverne pendant l’after
  • quelques problèmes techniques

 

Bilan.png

Un festival plus que réussi !

L’organisation était parfaite, non pas qu’il n’y a pas eu de couacs parce qu’il y en a toujours mais les spectateurs ne s’en sont pas rendus compte et c’est ça l’important ! L’ambiance était familiale, sous le signe du partage, de la générosité ! Nous avons pu passer du temps et discuter un peu avec chaque artiste ! On attend impatiemment la prochaine édition des Échos et Merveilles qui nous réservera à nouveau, j’en suis sûre, plein de surprises!!!

En attendant, on vous fait plein de gros bisous ♥

(Et pensez à donner vos avis!)

 

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s